PROJET D’ACCUEIL

Les enfants sont accueillis dans une petite maison de ville, dans une rue calme en cul de sac, à deux pas du centre de Gembloux. Le foyer communal est juste en face, ainsi que la bibliothèque. La maison n’a pas de jardin mais une petite cour intérieure donnant directement accès à la pièce où les enfants sont accueillis. Cette pièce a été spécialement aménagée pour accueillir les enfants. La cuisine se trouve dans le prolongement de cette pièce sécurisée par une barrière. Ce qui permet d’être toujours en contact avec les enfants. L’aménagement de ce rez-de-chaussée a été conçu dans le but de créer une ambiance chaleureuse, conviviale en toute sécurité.

Chez Véro 13 rue des Oies 5030 Gembloux

Avant toutes choses, j’aime la présence des enfants. M’occuper d’eux est une source de plaisir et de richesse. Les enfants partent librement à la découverte de la pièce. Accompagnés de ma présence et de mon observation quotidienne, je les accompagne, ou je leur propose des activités: dessin, peinture, lecture, promenade, jeux de construction, pâte à modeler, jeux d’eau ou de sable à l’extérieur. La liste est infinie quant à la créativité des enfants. L’éveil à la musique a beaucoup d’importance et se fait à travers l’écoute de chants du monde entier. Ayant vécu à l’étranger, je porte un intérêt profond pour la différence.

Le but principal étant le respect du rythme de chacun dans son évolution et dans sa découverte du monde. Pour qu’ils puissent se sentir heureux et épanouis dans un cadre familial chaleureux, rassurant et porteur. Ils peuvent alors acquérir confiance en eux dans le respect de leurs différences. Tout cela amenant à un apprentissage en douceur à l’autonomie et à la socialisation.

Je tiens particulièrement à l’apprentissage du respect du cadre et des interdits (pas mordre, pas taper, pas se moquer, pas de gros mots, règles de politesse et de conduite : Bonjour, Au revoir, Merci, S.t.p. …) . Apprendre également aux enfants à être bienveillants et intentionnés, à faire attention aux copains pour que tout le monde puisse se sentir épanouis et heureux dans la collectivité; et créer alors un intérêt et une joie de se retrouver ensemble.

J’ai choisi de ne plus faire les repas des enfants. D’abord, cela me permet d’être plus disponible, mais surtout, de respecter le régime alimentaire de chaque enfant. Depuis quelques années, la nourriture a été fortement investie, dans un but écologique mais aussi de qualité et d’hygiène de vie. En même temps, les allergies les plus variées et les régimes qui en découlent sont devenus de plus en plus nombreux et finalement difficilement gérables. Je laisse donc faire les parents dans leurs choix de régime alimentaire, les accompagnant du mieux que je peux.

Et enfin, il est très important pour moi de travailler en étroite collaboration avec les parents, dans un climat de respect et d’écoute mutuelle. Il est indispensable, pour le bien de l’enfant, qu’il y ait entre les parents et l’accueillante une confiance mutuelle et un respect du rôle de chacun, ceci avec une réelle prise de conscience que les règles de l’un et l’autre sont différentes, mais seront respectées, en vue d’une alliance éducative.